Préhistoire : sols et fossiles.

    Le minuscule territoire de Prusy et ses environs proches montrent une très grande diversité de sols : argiles, sables, terrains argilo-calcaires. Un champ peut présenter trois sols différents sur sa longueur. Dans le village, une maison peut être construite sur du sable, et la voisine sur de l'argile. Ces sols complexes sont la mémoire d'une époque où notre région était recouverte par une mer peu profonde, peuplée de nombreuses espèces vivantes. Les diverses roches ont longtemps constitué une aubaine pour les bâtisseurs : "pierre bleue" que l'on retrouve dans la plupart des murs, sables et argiles exploités par les tuileries de Prusy. Les sols cultivables laissent par endroits apparaître des gisements de fossiles, abondants et variés, en particulier pour l'étage Hauterivien. Pour la protection de ces gisements et des cultures qui les cachent, vous ne trouverez pas ici leur localisation précise. Les amateurs pourront toujours étudier les remarquables publications de l'Association Géologique Auboise, et se promener sur les chemins ou le long des fossés : inutile de s'armer d'une pioche ou d'un marteau, de bonnes chaussures et un oeil bien affûté suffisent pour ne pas revenir bredouille !

(Les objets ci-dessous ont tous été déposés au musée de Troyes.)

 

Cardium, centre du village. Vertèbre (de plésiosaure ?), limite Prusy - Coussegrey

   Préhistoire : traces d'une occupation humaine.

 

        La grande variété des sols peut laisser penser qu'une végétation variée s'offrait aux yeux des hommes préhistoriques. La présence de petites sources à l'ouest du village, attestée par le lieudit "la fontaine", était un atout supplémentaire pour fixer les premiers sédentaires, il y a cinq mille ans. La découverte fortuite de nombreux outils à la surface du sol, dans des jardins du village actuel, permet raisonnablement de penser que des hommes vivaient ici bien avant Vercingétorix.

Fragments de lames coupantes. Ebauches de pointes de flèches.

                                       

Petite hache de roche noire. Cette hache était emmanchée dans un morceau de bois de cervidé percé d'un trou pour fixer un manche de bois. Selon l'orientation de la pierre, elle pouvait servir de hache ou de pioche. ( époque néolithique, 5000 à 2000 avant notre ère. )

Retourner à l'histoire de Prusy                        Retourner à la page d'accueil