Retour à la page d'accueil                                                                                   Retour à : Histoire de Creney

******   LE CHATEAU DE CRENEY  ( 3 ) ******

Construit en 1738, le château ne figure pas sur I'ancien cadastre qui est daté de 1838. Son emplacement exact et son allure générale ne pouvaient être imaginés que par I'étude de textes peu précis, jusqu'au jour où... un plan datant de la construction de la ligne de chemin de fer, prêté par les archives S.N.C.F. de Châlons, nous permit de le retrouver. L'exploitation de ce plan nous permet de faire le point, même si bien des zones d'ombre subsistent. II existe encore bien des pistes de recherche ; si vous avez connaissance d'autres éléments, n'hésitez pas à me les communiquer!

Sur le plan S.N.C.F., les limites de terrains ne sont pas données. On remarque à gauche, le bâtiment principal qui, si I'échelle a bien été respectée, aurait mesuré 60 mètres de long ! Le porche ne figure pas sur le plan. La symétrie des bâtiments permet de supposer son emplacement.

Bien que le plan de la ligne ait été élaboré vers 1880, on y voit encore I'ancien presbytère, détruit en 1855 ; beaucoup de constructions ne correspondent ni au plan de 1833 ni au plan actuel. Toutefois, pour les constructions ayant la même forme sur deux plans, les dimensions semblent les mêmes.

Le cadastre de 1838 ne donne plus de trace du château ; à son emplacement, on découvre de nombreuses parcelles dont l'une porte une construction correspondant à la grange de I'ancienne ferme Mithouard ; les proportions et I'emplacement de ce bâtiment ne sont pas exactement les mêmes que pour celui qui est situé en avant des communs du château sur le plan S.N.C.F..

Sur la parcelle située à I'angle de I'Allée des Martyrs, une maison a été construite en 1855. Le fait qu'elle ne figure pas sur le cadastre montre qu'il n'a pas été modifié après 1838, et donc que les terrains du château avaient déjà été morcelés à cette date, ce qui laisse supposer que le château n'existait déjà plus.

La situation de 1993 résulte de la vente et du découpage des terres qui entouraient la ferme de Mlle Mithouard, après le décès de cette dernière.

Peut-être quelques traces de fondations ont elles été mises à jour au cours de la construction des pavillons ?