Carnaval 2011

Page d'accueil Piste de Chronos                      Page d'accueil Carnaval

 

Composition du défilé
* Départ au son du canon de Francis Talmétier

* Groupe musical, par Le Vent Lévé

* Carnaval traditionnel, par la Confrérie du CRAC

et les Flûteaux de Wassy

* Les animaux d'Afrique,

par le domaine de Mantenay de St Lyé

* Groupe musical, par les Toubab Mandingues

* Les schtroumpfs, par la bande à Pascal's

* Dufy Duc, par l'association des parents d'élèves de Creney

* Groupe musical, par l'union musicale auboise

* Garfield, par l'association des parents d'élèves de Creney

* Groupe musical, par la fanfare fédérale Aube - Haute-Marne

* Schrek, par les N'importe quoi

* Groupe musical, Gugga les Anges du Diable

* Le dragon et les licornes, 

par l'école de kung-fu Shaolin Vuba

* Grande suite costumée

Animation avec Kriss Thuras

Animation médiévale avec Robin 

Jugement de Riquet Vertuchou

 

Nous, Confrérie du Carnaval de Creney

Par la Voix de son Juge Suprême

Nous, Princes des Videurs de Flacons jusqu'à la Dernière Goutte,

Dévoreurs des Interdits du Vendredi,

Dérideurs Inlassables des Pisse-Froid et des Tristes Figures,

Eternels Chiffons Rouges des Grenouilles de Bénitier,

Rieurs à Gorge Déployée au risque d'en Péter,

Nous, Vieillisseurs Prématurés des Matelas de Qualité,

Grands Redresseurs de la Natalité Nationale,

Nous, Ricaneurs au Nez des Grignoteurs de Harengs,

Piétineurs Perpétuels des Punaises de Sacristie,

Grands Admirateurs des Jeteurs de Frocs aux Orties,

Nous, Souffle-à-cul, Fous, Arlequins, Pierrots,

Tous Tâteurs de Tétons Tentants,

Fils, Petits-Fils et Arrière-Petits-Fils de Rabelais et de Pantagruel,

Avons le grand honneur de vous faire savoir que si nous vous avons réunis ce jour,

le 15 germinal de l'an 219 de la République,

vous privant momentanément de vos pantoufles et de votre télévision,

c'est qu'il nous a paru hautement indispensable

pour l'édification des masses crédules honteusement exploitées

même si quelque part elles ne l'ont pas volé,

de rendre public le jugement du Triste Sire de Carnaval

J'ai nommé :

Riquet Vertuchou

Qui a pris un malin plaisir depuis un an à accumuler les pires méfaits sur les terres de notre Bonne Cité et Autres Lieux.

La lecture de ses crimes étant de nature à faire frémir les âmes les mieux trempées, nous conseillons aux personnes sensibles de se boucher les oreilles ou de s'éloigner. Pour les durs de la feuille, nous leur conseillons de se rapprocher.

Or donc, Braves et courageux citoyens de Creney et Autres Lieux, Oyez, Oyez, Oyez.

Riquet Vertuchou étant maire de son village, il a revendu je jardin de la mairie pour une bouchée de pain à un de ses amis qui voulait y installer un manège de chevaux de bois. Par un accord secret, il aurait eu le droit de faire autant de tours de manège qu’il en avait envie, et cela sa vie durant.

Afin d’agrémenter un peu plus cet espace de loisirs, il a fait rouvrir le fossé qui longe la mairie, ce qui permettra d’y faire flotter des pédalos les jours de grande pluie.

Il avait pris l’habitude d’aller visiter la maison de retraite de sa commune à la fin des repas, en faisant croire aux pensionnaires que c’est lui qui offrait le dessert. Pour le remercier, la doyenne lui signait gentiment un gros chèque tous les mois.

Le gestionnaire de la maison insérait régulièrement des publicités très coûteuses dans le bulletin municipal. Pour le remercier, il l’a lui-même décoré du mérite agricole.

Chaque samedi soir, il organisait officiellement un thé dansant dans cette même maison de retraite. Il y invitait de nombreux amis qui en étaient fort satisfaits. On a fini par s’apercevoir qu’au lieu de thé dansant il s’agissait de séances de Bunga-Bunga, ce qui ne dérangeait pas les pensionnaires qui avaient droit à une double dose de somnifères pour l’occasion.

Voulant prendre des vacances sans dépenser un rond, il a fait du stop au bord de l’autoroute du soleil, avec juste un guide du routard et un billet de 50 euros. Par chance, la première voiture qui s’est arrêtée était la Rolls du prince Albert.

Ils ont sympathisé, et il a proposé au prince de lui prêter son policier municipal pour garantir le calme devant le casino. En échange, le prince lui a offert de passer une semaine tous frais payés dans un palace de Monte-Carlo.

Et comme il n’avait pas dépensé ses 50 euros, il a pu acheter un emplacement sur la plus belle plage pour y installer la chaise longue de sa maman.

Vous en conviendrez, si tous les élus profitaient de leur titre pour mener un tel train de vie aux frais du contribuable, il y aurait plus de candidats mais beaucoup moins d’électeurs. Aussi, après en avoir délibéré avec le meilleur de Nous-Même, Nous, Juge de notre Tout-Puissant Tribunal, déclarons le prévenu coupable de tous les crimes qui lui sont reprochés et de bien d'autres encore, et condamnons le citoyen Vertuchou à avoir les orteils et les poils du nez grillés jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Condamnons le bon peuple ici présent à célébrer cette exécution dans la joie, à boire d'abondance à toutes les buvettes du C.R.A.C. et à danser jusqu'à nuit noire.

Le condamné et le public ne sont pas autorisés à faire appel du jugement.

Le Tribunal n'accepte que les pots de vin provenant de cuvées millésimées.

La présente condamnation est immédiatement exécutoire.

L'exécution est publique et gratuite.

Seule la buvette est payante.

Bourreau, fais ton office.

 

 

 

 

Page d'accueil Piste de Chronos                      Page d'accueil Carnaval