Carnaval de Creney 2014

Page d'accueil Piste de Chronos                      Page d'accueil Carnaval

 

Les photos 2014 :

c'est ici !   

Le reportage de Canal32 ici !

 

Composition du défilé
1 - Batucada de l'école de musique de Lusigny (photo)

2 - Corporation du Grand Feu de Liernu

3 - Confrérie du CRAC (photo)

4 - La géante "Muguette" et le show-band du Hainaut (photo)

5 - Debout, le coq chante, (photo)

par le domante de Mantenay de Saint Lyé

6 - Les écossais des trompettes de Fresnoy (photo)

7 - La maison des Mor'vivants, (photo)

par les flûteaux de Wassy

8 - La Renaissance de Maizières la Grande Paroisse (photo) 

9 - Minion - Ninon (photo)

par les N'importe Quoi

10 - L'Union Musicale Auboise (photo) 

11 - 1984 - 2004 (photo)

par les enfants de Creney

12 - Sonic (photo)

13 - Maracatu Toca Brasa (photo)

Animation avec Kriss Thuras

et sur le podium :

Le groupe Joli Falzar

Les photos 2014 :

c'est ici !   

 

 

Le jugement

Jugement de l’improbable Fétide Cageot

Nous, Confrérie du Carnaval de Creney

Par la Voix de son Juge Suprême

Nous, Princes des Videurs de Flacons jusqu'à la Dernière Goutte,

Dévoreurs des Interdits du Vendredi,

Dérideurs Inlassables des Pisse-Froid et des Tristes Figures,

Eternels Chiffons Rouges des Grenouilles de Bénitier,

Rieurs à Gorge Déployée au risque d'en Péter,

Nous, Vieillisseurs Prématurés des Matelas de Qualité,

Grands Redresseurs de la Natalité Nationale,

Nous, Ricaneurs au Nez des Grignoteurs de Harengs,

Piétineurs Perpétuels des Punaises de Sacristie,

Grands Admirateurs des Jeteurs de Frocs aux Orties,

Nous, Souffle-à-cul, Fous, Arlequins, Pierrots,

Tous Tâteurs de Tétons Tentants,

Fils, Petits-Fils et Arrière-Petits-Fils de Rabelais et de Pantagruel,

Avons le grand honneur de vous faire savoir que si nous vous avons réunis ce jour,

le 16 germinal de l'an 222 de la République,

vous privant momentanément de vos pantoufles et de votre télévision,

c'est qu'il nous a paru hautement indispensable

pour l'édification des masses crédules honteusement exploitées

même si quelque part elles ne l'ont pas volé,

de rendre public le jugement de la Triste Dame de Carnaval

J'ai nommé :

Fétide Cageot

Qui a pris un malin plaisir depuis un an à accumuler les pires méfaits sur les terres de notre Bonne Cité et Autres Lieux.

La lecture de ses crimes étant de nature à faire frémir les âmes les mieux trempées, nous conseillons aux personnes sensibles de se boucher les oreilles ou de s'éloigner. Pour les durs de la feuille, nous leur conseillons de se rapprocher.

Or donc, Braves et courageux citoyens de Creney et Autres Lieux, Oyez, Oyez, Oyez.

Telle Jeanne d’Arc qui avait entendu des voix, Fétide Cageot reçut un jour un message du Ciel transmis par une colombe sous la forme d’une matière molle et odorante.

Il lui fallait bouter tous ceux qui mettent à mal les Vraies Valeurs de notre Nation. Son premier combat serait pour la famille, à la tête du rassemblement de tous les orphelins de France et de Navarre, à la recherche d’un papa ou d’une maman.

Pour mieux faire passer son message, elle mit au point des signes de ralliement fort parlants : les paupiettes pour la maman, le rouleau de printemps pour le papa.

Démonstration : « Un papa… une maman…un papa…une maman… »

Elle voulut également faire passer une loi pour créer une Agence de Normalisation pour Parents Esseulés, qu’on aurait pu appeler ANPE pour simplifier. Dans cette agence, un personnel trié sur le volet aurait fourni aux parents isolés l’homme ou la femme permettant de constituer un couple conforme aux valeurs de la Nation.

Nos gardes l’ont capturée alors qu’elle s’était introduite dans la médiathèque de notre bonne cité, munie d’une paire de ciseaux et d’une liste d’ouvrages subversifs.

Elle voulait en particulier découper les pages des encyclopédies, des dictionnaires, des albums et des bandes dessinées montrant des hommes et des femmes dont le corps ne serait pas entièrement couvert de vêtements entre le cou et les genoux.

Elle prétendait également faire disparaître six des sept personnages masculins vivant avec Blanche Neige, de même que deux des trois ours de Boucle d’Or.

Elle possédait un téléphone portable déclaré au nom de Pauline Bicarbonate, ce qui prouve la fausseté et la duplicité de cette personne.

Enfin, pendant sa détention préventive, elle semble avoir totalement perdu la raison, puisqu’elle ne prononçait plus que des phrases du genre « Si pépère veut sortir en scooter il lui faut un imper ».

Aussi, après en avoir délibéré avec le meilleur de Nous-Même, Nous, Juge de notre Tout-Puissant Tribunal, déclarons la prévenue coupable de tous les crimes qui lui sont reprochés et de bien d'autres encore,

et condamnons la citoyenne Fétide Cageot à avoir les orteils et les poils du nez grillés jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Condamnons le bon peuple ici présent à célébrer cette exécution dans la joie, à boire d'abondance à toutes les buvettes du C.R.A.C. et à danser jusqu'à nuit noire.

Le condamné et le public ne sont pas autorisés à faire appel du jugement.

Le Tribunal n'accepte que les pots de vin provenant de cuvées millésimées.

La présente condamnation est immédiatement exécutoire.

L'exécution est publique et gratuite.

Seule la buvette est payante.

Bourreau, fais ton office.

 

 

 

Page d'accueil Piste de Chronos                      Page d'accueil Carnaval